bannière
Historique de l'orgue de Mérignac, Charente (16)

Selon les informations recensées, cet orgue aurait été construit en 1923 par Charles Mutin pour l’Abbaye des Bénédictines de Chantelle dans l’Allier. (voir devis en pièces jointes)

     Il figure comme tel dans la liste Mutin de 1923. (in la Flûte harmonique p.20 n°25)

 

 


     
Sa composition retenue :

               G.O. ut-sol (56 notes)                                              

               Bourdon 16                                                              

               Montre 8                                                                  

               Flûte harmonique 8                                                   

               Prestant 4

               Réc. Ut-sol (56 notes)                                                  

              Cor de nuit 8

              Gambe 8

              Voix céleste 8

              Flûte octaviante 4

              Trompette 8

 

      Pédale : par transmission Ut à Fa

                   Soubasse 16

 

En 1960, remplacement de la soufflerie (vendu par le monastère de la Pierre qui Vire), ajout sur sommier indépendant de 2 jeux au Positif

                                                Nasard 2 2/3  --

                                                                           |----     42 notes

                                                Tierce 1 3/5    --

 

Dans le soubassement de l’orgue, transformation de la gambe en salicional

Travaux réalisés par Y. Koening

 

      C’est sous l’initiative du Père Esseau, curé de la paroisse de Mérignac et de Mr Paul Brunet, organiste de la cathédrale d’Angoulême, que la transaction fut réalisée. Une interview du Père Esseau, rapportée dans la presse, nous permet d’en connaître les circonstances : « C’était 15 jours avant la Noël 1979… une petite annonce dans le journal : un orgue à vendre à l’abbaye de Chantelle près de Montmarault pour des questions d’esthétique exigées par les Beaux Arts. Une bonne marque : un Cavaillé-Coll Mutin. Une sortie jusqu’à Chantelle en compagnie de Maître Brunet pour une expertise… Une affaire à suivre, mais à réaliser rapidement : sept acheteurs se présentaient devant nous. Il fallait faire vite. Sans le savoir nous avions la préférence puisque la Mère Abesse de Chantelle, tout en quittant son coin de terre, y laissait une partie de son cœur. Ce coin de terre c’était le nôtre, la Charente ! Puis un geste des sœurs, inespéré qui tout en demeurant dans la discrétion mérite d’être souligné. Et c’est ainsi que nous avons été les heureux bénéficiaires et que résonne aujourd’hui dans nos murs le merveilleux instrument, si riche de tout un passé de prière… »

     En 1981, Alain Thomas, alors facteur d’orgue à Angoulême, l’installe sur la tribune au revers de la façade et le porte de 9 jeux à 13 jeux, et lui plaquant l’actuelle façade de chanoines, d’un goût douteux.

     Le buffet est disposé en présentant le flanc à la nef. De forme parallélépipédique, en noyer ciré, il comporte un soubassement à deux étages, le premier à panneaux embrevés, le second à suite d’arcatures en plein cintre sur onze colonnettes à chapiteaux. Le tout est surmonté des lames de la boite expressive sur le haut de laquelle court une frise denticulée.

     Devant ces lames, A. Thomas a disposé une grande tourelle centrale en tiers point et en escalier de cinq tuyaux, encadrée de 4 petites tourelles de trois tuyaux chacune séparées par quatre plates-faces de 6 tuyaux, le tout sans aucun entablement.

     Deux petites jouées de récupération sont placées de part et d’autre de l’ensemble.

     La console est encastrée au centre du soubassement, perpendiculaire à la tuyauterie. Les deux claviers comprennent chacun 56 notes. Les transmissions des jeux sont mécaniques à court tirage. Celles des notes sont mécaniques pour les claviers et électriques pour la pédale.

     L’alimentation comporte une turbine électrique et un réservoir à plis parallèles avec un gosier.

Les manifestations

Mentions légales - Plan du site - Réalisation : Votre page Web facilement - Page générée en 0.002 secondes
© Association des amis de l'Orgue Mutin Cavaillé-Coll de Mérignac (16)